Les bases du mode contrôle de température

Qu’est ce que le contrôle de température ?

La plupart des boxs électroniques disponibles sur le marché proposent le mode Contrôle de température, aussi appelé TC ou CT. Il indique à la box un niveau de température à ne pas dépasser. Ainsi, il permet de protéger vos résistances et d’éviter d’éventuels dry-hits en régulant la température générée par le chipset de votre cigarette électronique. Apparu en 2014, il reste cependant encore peu utilisé par les vapoteurs et seul les plus expérimentés savent parfaitement maîtriser cette technologie.

Nécessitant des résistances adaptées, fabriquées en nickel, nichrome, inox ou titane, le mode Contrôle de Température ne fonctionne donc pas avec tous les réservoirs.


Sans titre 3_2.jpg

Comment fonctionne le mode contrôle de température ?

Dans le mode “classique” de votre box, c’est à dire le mode power, la température de la résistance se régule naturellement en fonction des watts envoyés qui vont la chauffer mais aussi en fonction de la vapeur générée par le liquide, qui va ainsi la refroidir. Ce cycle chaleur/refroidissement permet à la résistance de chauffer sans brûler. C’est le cas lorsqu’il y a assez de liquide pour permettre la vaporisation, mais à vous d’être vigilant car s’il n’y en a plus suffisamment, le coton brûle et c’est le dry hit assuré ! Pour une vape plus ou moins dense vous augmenterez les watts, à l’inverse vous les baisserez, le tout en restant évidemment dans la plage de watts recommandée.

Le mode contrôle de température va permettre d’amener plus de précision. Au lieu de tâtonner en jouant sur les watts et en goûtant votre liquide au fur et à mesure des changements opérés, vous allez dicter une température à votre box. Cette manipulation est généralement différente selon les boxs, mais vous trouverez cette indication dans votre manuel d'utilisation.

À défaut de pouvoir mesurer la température de la résistance ou du montage coil, les boxs vont la déduire grâce à la valeur de la résistance en ohm. Chaque box est équipée d’un ohmmètre intégré capable de mesurer la résistance électrique. Avec la propriété des métaux qui veut que leur résistance électrique augmente proportionnellement à leur température, les boxs sont donc capables de mesurer aussi la température. Le métal chauffe, la température augmente et la résistance aussi.

image0.jpeg

Le calibrage du contrôle de température

Vous comprenez désormais que grâce à cette règle qui implique que la résistance évolue en fonction de la chauffe, votre box va être capable de mesurer l’augmentation de la résistance et en déduire sa température. Pour cela, elle applique la formule mathématique suivante : la température de votre montage à l’instant T est égale à la température ambiante (généralement en intérieur soit environ 20°) + la résistance actuelle (la box grâce à son ohmmètre peut la mesurer) - la résistance initiale (paramètre à entrer dans la box au moment du calibrage) / le contrôle de température x la résistance initiale.

Pour que votre box puisse fonctionner en mode CT, il faut la calibrer et pouvoir lui communiquer deux paramètres à savoir la résistance initiale et le Coefficient de Température du fil Résistif. Dans le menu, il faut également choisir le mode correspondant à votre fil. Pour un montage en nichrome on choisira Ni, pour un montage en titane Ti etc…

Comme expliqué précédemment, la box doit connaître la résistance initiale du montage. Pour cela, vous n’avez généralement pas grand chose à faire si ce n’est que de positionner votre réservoir sur votre box et de répondre par l’affirmative lorsque celle-ci affiche “new coil ?”. Le montage ne doit pas avoir été utilisé très récemment car il doit être à température ambiante. Si la résistance à ce moment là est de 0.15, la résistance initiale du montage sera 0.15. Il faudra verrouiller cette valeur. La procédure étant différente selon vos boxs, il faudra vous référer à la notice d’utilisation.

La box doit aussi connaître le CTR (coefficient de température) qui est propre à chaque type de métal, et généralement pré-renseigné dans la box. Le nickel aura un coefficient de 620, le Nichrome de 40, le titane de 350 et l’inox selon sa particularité (304, 316, 317 ou 410) aura un coefficient variant entre 88 et 155. Si le coefficient est petit, la résistance augmentera peu, tout comme la température. À l’inverse, plus le coefficient sera grand et plus la résistance augmentera, ainsi que la température.

Ainsi, quand vous indiquerez à votre box que vous utilisez du titane, elle intégrera le coefficient de température du titane à ses calculs. Certains matériels disposent d’une fonction vous permettant de rentrer vous-même le coefficient de température de votre métal si vous décidez d’utiliser du platine ou autres…

image0.jpeg

Conclusion

Le contrôle de la température est un mode particulièrement pratique pour les vapoteurs expérimentés. Il est ainsi conseillé d’avoir une certaine expérience de la vape avant de se lancer dans des réglages plus complexes tels que le Contrôle de la Température. Mais une fois maîtrisé, vous pourrez bénéficier d’une vape plus en accord avec vos propres besoins, moins énergivore et potentiellement plus saine.

modele-vaper-vaping-vaporisateur-exterie

Articles Connexes